Comment faire du compost ?

comment fabriquer du compost chez soi ?

On appelle compostage l’action de recycler certains déchets alimentaires et organiques afin d’obtenir, naturellement, un engrais précieux pour nourrir le sol et les plantes. Equilibrium vous explique comment faire votre propre compost.

Qu’est-ce que le compostage et à quoi cela sert-il ?

Le compostage permet de réutiliser les matières organiques et les restes alimentaires pour améliorer de manière conséquente la force et la santé des sols, réduire les émissions de gaz à effet de serre, atténuer les effets de la sécheresse en retenant l’humidité, supprimer les maladies et les parasites des plantes.

Tout en aidant à combattre le gaspillage alimentaire, il réduit les besoins d’engrais chimiques. Enfin, le compostage encourage la production de bactéries et de champignons bénéfiques qui décomposent la matière organique pour créer de l’humus, une matière riche en nutriments !

Qu’est-ce qui peut être composté ?

Les éléments suivants peuvent être compostés ensemble :

  • Déchets de fruits ;
  • Déchets de légumes ;
  • Le marc de café ;
  • Coquilles d’œuf (bien qu’elles puissent prendre un certain temps à se décomposer) ;
  • Tontes de gazon et de plantes ;
  • Feuilles sèches ;
  • Copeaux de bois et d’écorce finement coupés ;
  • Papier journal déchiqueté ;
  • Paille ;
  • Sciure de bois non traité.

Qu’est-ce qui ne doit pas être composté ?

Les éléments suivants peuvent grandement nuire à la qualité et à la composition de votre compost. Attention, cette liste n’est pas exhaustive :

  • La viande et les produits laitiers, bien que la viande et les produits laitiers soient parfaitement biodégradables, ils peuvent attirer des parasites indésirables dans votre jardin ou votre bac de compostage ;
  • Produits de boulangerie ;
  • Sciure de bois traitée ;
  • Aliments très acides ;
  • Huiles et aliments gras ;
  • Déchets animaux & humains ;
  • Mauvaises herbes.

Comment fabriquer du compost ?

4 éléments principaux sont nécessaires à la fabrication du compost : l’eau, l’air, l’azote et le carbone, ces deux derniers étant naturellement présents dans l’atmosphère terrestre !

Les étapes à suivre :

Choisissez un bac à compost en fonction de la quantité dont vous avez besoin et de l’espace dont vous disposez. Il peut s’agir d’un petit bac de compostage intérieur, spécialement conçu pour les utilisations en appartement. Pour l’extérieur, choisissez, par exemple, un conteneur de poubelle ou en céramique, des blocs de ciment montés pour former un grand carré voire des palettes en bois, là encore montés pour former une sorte de grand bac ouvrable par le dessus.

Mélangez des matières vertes (déchets de cuisine, le marc de café, les déchets de taille des plantes fraîches et les déchets d’herbe), des matières brunes (feuilles mortes, les branches d’arbres déchiquetées, le carton, le papier journal, le foin ou la paille, et les copeaux de bois) à quantité égale et mouillez le tout avec de l’eau, sans détremper l’ensemble.

Mélangez l’ensemble à l’aide, par exemple, d’une fourche, toutes les 2 à quatre semaines.

Comment savoir si le compost est prêt ?

Votre compost sera prêt lorsque vous obtiendrez une matière noire friable ! Pour avoir ce résultat, il faut mélanger votre tas de déchets comme expliqué plus haut. Comptez entre six à huit semaines seulement pour obtenir cet or végétal à l’aspect et à l’odeur d’une terre riche et foncée.