Les couleurs influencent-elles vraiment sur le moral ?

On entend souvent dire que les couleurs influencent notre moral. Qu’en est-il ? Porter du rouge ou du noir pourrait-il nous rendre tristes ou en colère ? La question est suffisamment intrigante et les avis divergents pour qu’Equilibrium tente un tant soit peu de lever le voile sur ce mystère…

Du jaune pour la concentration

Couleur chaude, le jaune stimule le psychisme. On lui prête des vertus lorsqu’il s’agit de favoriser la concentration et l’organisation. Si vous avez du mal à vous concentrer au travail, ajoutez quelques notes de jaune dans votre espace immédiat.

 

Du rouge pour se stimuler au maximum

Couleur particulièrement chargée et expressive, le rouge est à utiliser avec modération. D’ailleurs, on dit souvent qu’il faut éviter d’habiller les bébés en rouge, au risque de les surexciter. Loin d’être apaisante, elle agit comme un stimulant, capable de favoriser la créativité et la concentration. Néanmoins, en cassant ce dynamisme avec un peu de rose, l’harmonie sera au rendez-vous.

Du vert pour s’apaiser

Généralement, le vert est associé à la végétation, à la nature. Tout comme le bleu, le vert apaise, aussi, on l’utilise pour se calmer. N’hésitez pas à installer des plantes d’intérieur dans votre salon, votre cuisine, voire dans votre salle de bain. Autre exemple qui prouve que le vert est associé à la sérénité : les blouses médicales.

 

 

Du bleu pour se calmer, déstresser et favoriser le sommeil

Couleur froide par excellence, le bleu apaise et permettrait de se déstresser. D’ailleurs, chanceux que nous sommes, Maurice est entouré du bleu de l’océan Indien tout en jouissant d’un climat tropical. Alors, pour tester l’influence du bleu sur votre moral, asseyez-vous sur la plage, admirez tantôt la mer et tantôt le ciel…

De l’orange pour donner et faire retrouver le sourire

Autre couleur chaude généralement très appréciée, l’orange stimulerait l’intellect. On dit également que l’orange serait la couleur idéale pour chasser les idées négatives et retrouver le sourire. Associée aux vitamines, aux fruits, au soleil, cette couleur ne peut que faire du bien au moral !

La chromothérapie : un traitement reconnu par le corps médical

La chromothérapie est une science sérieuse, d’autant plus qu’en 1976, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) l’a reconnu comme une médecine douce. Il existe deux techniques :

  • La chromothérapie globale consiste en un « bain de lumière » : le patient, qui peut souffrir de troubles d’ordre psychologique (insomnie, anxiété, dépression), est placé dans une pièce illuminée de manière intense avec certaines couleurs.
  • La chromothérapie locale : technique qui consiste à projeter un faisceau de lumière colorée sur une partie du corps. Cette méthode est utilisée dans le cadre de troubles d’ordre physique, notamment dermatologique (ex. le traitement des vergetures).

Terminons avec un exemple concret : les mamans dont les nouveau-nés ont eu la jaunisse connaissent parfaitement ce traitement qui consiste à mettre bébé dans une couveuse, sous une lumière bleue. Cette dernière a pour effet d’inhiber la production de bilirubine, un pigment jaune issu de la dégradation de l’hémoglobine.

Des idées de couleur pour un environnement sain et serein

Pour vous aider à agencer votre espace quotidien avec la bonne couleur, voici un tableau pratique qui reprend : les couleurs, les effets phychologiques et physiologiques, la pièce idéale pour les appliquer, les pièces déconseillées pour les appliquer :