Deux techniques pour se faire du bien : la visualisation et l’imagerie mentale

On entend parfois parler de visualisation et d’imagerie mentale, mais de quoi s’agit-il exactement ? À quoi servent ces techniques de développement personnel apparentées à l’autohypnose, qui peuvent aider à s’épanouir, à se faire du bien ? Equilibrium vous explique comment s’y prendre pour en tirer tous les bénéfices.

Visualisation et imagerie mentale : définitions

La visualisation et l’imagerie mentale sont deux techniques apparentées à l’autohypnose et font partie de la grande famille de la « psychoneuroimmunologie ». Elles sont souvent associées à la méditation, à l’hypnose ou au biofeedback. L’une comme l’autre consiste à utiliser son esprit, son intuition, son imagination afin d’améliorer son bien-être, mais également ses performances. Prises à part :

  • La visualisation consiste à imposer les images un objet, un son, une situation, une émotion ou une sensation en particulier à l’esprit. Ici, on crée des images visuelles.
  • L’imagerie mentale consiste à tirer des images de son inconscient pour, à terme, mieux se concentrer, mémoriser, corriger des sensations ou des émotions négatives trop présentes, gagner en confiance. Tous les sens peuvent être mobilisés.

On utilise ces deux techniques dans de nombreux domaines, notamment sportif, thérapeutique, pour réduire le stress, médicaux.

Les bienfaits de la visualisation et de l’imagerie mentale

On peut pratiquer la visualisation et l’imagerie mentale en étant seul ou accompagné par un praticien formé. Quel que soit votre choix, ces techniques permettent, par exemple, de :

  • Réduire, de prévenir le stress et l’anxiété, d’améliorer le bien-être,
  • Améliorer le bien-être des personnes souffrant de maladies graves,
  • Soulager les manifestations de la plupart des problèmes de santé liés au stress ou susceptibles d’être aggravés par celui-ci (hypertension, insomnie, arthrite, infarctus du myocarde, etc.)
  • Réduire les effets indésirables de la chimiothérapie (nausées, vomissements, anxiété, dépression, colère, impression d’impuissance, négativité, distances sociales, etc.)
  • Réduire la douleur dans le cadre de maux de dos chroniques, d’arthrite, de migraine et de douleurs consécutives à des chirurgies, etc.
  • Améliorer les fonctions motrices aussi bien chez les sportifs que les personnes en rééducation,
  • Réduire l’anxiété qui précède une opération
  • Améliorer la qualité de vie relativement au cancer
  • Soutenir la créativité
  • Réduire les symptômes de la migraine

Déroulement d’une séance de visualisation et d’imagerie mentale

Voici un petit exemple proposé par le site Relaxation Dynamique. Tout doit se passer dans votre esprit :

Décontractez-vous en prenant 2 ou 3 grandes inspirations et en soufflant longuement.

  1. Maintenant, imaginez que vous avez en main un citron. Sentez le contact avec votre main, son poids, sa texture si particulière.
  2. Maintenant, coupez ce fruit. Vous le sentez s’ouvrir entre vos mains. Sentez cette odeur caractéristique qui se dégage du fruit ouvert.
  3. Portez un morceau à la bouche. Sentez-vous sa texture sur votre palais et votre langue ?
  4. Dès la première bouchée, le jus et le goût acidulé du fruit envahissent vos papilles…

Pour certains, avez-vous salivé ? Pour d’autres, avez-vous senti le parfum du citron ? Quelle que soit la réponse, vous venez de tromper votre cerveau, de lui faire prendre une autre direction, par le simple pouvoir de votre volonté.

Ces deux techniques sont très utilisées en médecine et dans l’univers du sport, aussi, de nombreuses études ont mis à plat les bienfaits de la visualisation et de l’imagerie mentale pour arriver à une conclusion intéressante : l’esprit est un outil puissant, capable de nous aider à dépasser certains maux aussi bien psychologiques que physiques.